Youtube Instagram
IOC suspends Russian NOC from PyeongChang 2018, allows clean Russian athletes to compete under Olympic flag

The logo of the International Olympic Committee (IOC) is pictured at its headquarters in Pully, near Lausanne, prior to an executive meeting on December 5, 2017. (Photo: FABRICE COFFRINI/Getty Images)
by Ugo Curty, AIPS Media

Pour la version française, veuillez défiler vers le bas

LAUSANNE, December 5, 2017 - “Olympic athlete from Russia”. This is the tag that will appear on the equipment of the Russian athletes at the 2018 Olympic Winter Games held in PyeongChang, South Korea from February 9-25. The Russian flag will not wave during the Opening Ceremony and the Olympic anthem will be played whenever an athlete from Russia wins a gold medal.

The decision was announced on Tuesday evening after the IOC Executive Board Meeting in Lausanne. Alongside IOC President Thomas Bach, former President of the Switzerland Samuel Schmid opened the press conference in front of 200 members of the media including 60 journalists from Russia. Schmid summarized the report of his commission after 17 months of investigation. The 30-page text leaves no room for doubt: Russian athletes benefited from a widespread state-sponsored doping system.

Vladimir Putin is not mentioned in Schmid’s report. "We have no evidence of direct involvement," said the former Federal Councilor of Switzerland. But this is not the case of several Russian officials. Vitaly Mutko, former Sports Minister and current Deputy Prime Minister and Russia 2018 World Cup chief, and Dmitry Chernyshenko, President of the Sochi 2014 Organizing Committee, have been given a lifetime ban from the IOC, while Russian Olympic Committee (ROC) chairman Alexander Zhukov has been suspended as a member of the IOC.

The Russian NOC is also obliged to reimburse the costs incurred by the IOC on the investigations and contribute to the establishment of the Independent Testing Authority (ITA), which will be based in Lausanne, for the total sum of 15 million USD.

This IOC sanction is a political setback for Russia, and Putin had already mentioned a "humiliation" for his country. Will the Russian president now call for a boycott? Thomas Bach brushed off the possibility.

"This is an unprecedented attack on the integrity of the Olympic Games and the sport," said the IOC President. “The Executive Board has taken proportionate sanctions against the systemic manipulation, while protecting clean athletes. "

Special tool

Thanks to tests conducted by Professor Christophe Champod of the University of Lausanne, the Schmid report confirms that anti-doping samples, which are nevertheless considered inviolable, have been opened with a special tool at Sochi 2014 Games in order to create positive tests. Traces of these interventions are visible only under a microscope.

Henceforth, a group led by the former French Sports Minister, Valérie Fourneyron, will decide the fate of athletes who have applied to join this Russian team as neutrals. They will have to meet several anti-doping conditions and have to have never been suspended previously.


Le CIO suspend la Russie de PyeongChang 2018, permet aux athlètes propres de s’aligner sous le drapeau olympique

LAUSANNE, le 5 décembre 2017 - « Athlète olympique de Russie ». Voici l’appellation qui figurera sur les équipements des sportifs russes présents aux prochains Jeux olympiques 2018, du 9 au 25 février prochain en Corée du Sud. Le drapeau russe ne flottera pas lors de l’ouverture des JO de Pyeongchang et l’hymne olympique sera joué à chaque médaille d’or remportée par un athlète de nationalité russe.

La décision est tombée mardi en début de soirée au Palais de Beaulieu, à Lausanne. Aux côtés de Thomas Bach, président du CIO, Samuel Schmid a ouvert la conférence de presse devant 200 journalistes, dont 60 Russes, accrédités pour l’événement. L’ancien président de la Confédération a résumé le rapport de sa commission au terme de 17 mois d’enquête. Le texte de 30 pages ne laisse aucune place au doute. Les athlètes russes ont bénéficié d’un système de dopage généralisé, remontant jusqu’aux plus hautes sphères de l’État.

Vladimir Poutine ne figure pas dans le rapport Schmid. « Nous n’avons pas de preuves d’une implication directe », a résumé l’ancien conseiller fédéral. Ce n’est pas le cas de plusieurs officiels russes. Vitali Mutko, ex-ministre des Sports et actuel vice-premier ministre chargé de la Coupe du monde de football 2018, et Dmitry Chernyshenko, chef des JO de Sotchi 2014, ont été radiés à vie. Le président du Comité olympique russe, Alexander Zhukov, a lui été suspendu en tant que membre du CIO.

La Russie est par ailleurs contrainte de rembourser les frais d’investigation au CIO et de payer 15 millions pour la création de la future Agence indépendante de tests antidopage (ITA), qui sera basée dans la région de Lausanne. Cette sanction du CIO est un revers politique pour la Russie. Poutine avait déjà évoqué une « humiliation » pour son pays. Le président russe va-t-il désormais activer le couperet du boycott ? Thomas Bach a balayé cette option d’un revers de main.

« Il s’agit d’une attaque sans précédent contre l’intégrité des Jeux olympiques et du sport, a affirmé le président du CIO. La commission exécutive, a pris des sanctions proportionnées au regard de la manipulation systémique, tout en protégeant les athlètes propres. »

L’UNIL consultée

Grâce notamment à des tests menés par le professeur Christophe Champod de l’Université de Lausanne, le rapport Schmid confirme notamment que des échantillons antidopage, pourtant réputés inviolables, ont été ouverts grâce à un outil spécial lors des Jeux de Sotchi 2014 afin de maquiller des tests positifs. Des traces de ces interventions ne sont visibles qu’au microscope.

Désormais, un groupe de travail dirigé par l’ancienne ministre des Sports française, Valérie Fourneyron, statuera sur le sort des athlètes ayant fait la demande d’intégrer cette équipe russe sous couleurs neutres. Ils devront répondre à plusieurs conditions en matière de lutte antidopage et n’avoir jamais été suspendus précédemment.

News from the same category
Video Gallery




  • Video News
  • AIPS Partners
  • IOC
    International Olympic Committee
    FIFA
    Fédération Internationale de Football Association
    IAAF
    International Association of Athletics Federations
    FINA
    Federation Internationale de Natation
    FIBA
    International Basketball Federation
    FIS
    International Ski Federation
    FIG
    Fédération Internationale de Gymnastique
    FISU
    Federation Internationale du Sport Universitaire
    FIAS
    FIAS / International SAMBO Federation / Federation International de SAMBO
    UWW
    United World Wrestling
    IJF
    International Judo Federation
    EHF
    European Handball Federation
    IFBB
    International Federation of Bodybuilding & Fitness